Le salon du livre du groupe 201

Si vous êtes passés devant la classe 201, il y a de grandes chances que vous ayez vu 23 élèves en pleine création littéraire, puisqu’ils ont écrit entre une et deux heures chaque jour! Depuis le mois de janvier, les élèves participent aux ateliers d’écriture inspirés par la démarche des Units of Study de Lucy Calkins et des enseignants du Teachers College Reading and Writing Project. Les ateliers étaient organisés par type de texte (narratif, descriptif et opinion). Pour chaque type de texte, nous analysions les “trucs d’auteurs”  (ex: comment accrocher le lecteur, comment faire un film dans la tête du lecteur, comment convaincre le lecteur, comment créer des illustrations, etc.) dans des livres jeunesse, sous forme de mini-leçon. Après chaque mini-leçon,  les élèves allaient appliquer un ou plusieurs “trucs d’auteurs” dans leur texte. Ils ont ensuite corrigé leurs textes et ont créé des livres, en les illustrant. Cela a donné des livres originaux, vivants et plein d’humour. La phrase “ je n’ai pas d’idées” a disparu au fil des ateliers.

Nous avons mis à l’honneur la correction (ici on n’efface pas, on biffe, on fait des ratures, on ajoute des astérisques,  on arrache une feuille, bref on fait comme un auteur!).

Finalement, nous avons célébré ces heures d’écriture, par un salon du livre auquel étaient conviés des élèves de 3ème année (élèves du groupe 303) qui eux aussi ont participé aux ateliers d’écriture. Les visiteurs ont pu enregistrer des commentaires à propos des livres sur le portefolio Seesaw de chaque élève, et voter pour le meilleur livre de chaque catégorie. Les gagnants ont reçu le plus beau des prix: un livre. Les élèves étaient si fiers de présenter leurs livres et très intéressés par les commentaires. Un réel succès! Bravo les auteurs!

Commentaires des auteurs:

“Quand je serai adulte, je serai auteure et j’écrirai encore plein d’histoires”

“J’ai appris que l’on avait le droit de faire des erreurs”

“Je veux ramener mon livre pour le finir à la maison”

“ Pas tout de suite,  j’ai pas fini d’écrire!”

Emmanuelle Pin, enseignante groupe 201